mardi 17 avril 2018

Urban Art 2018 (1)





C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Urban Art dans ce beau lieu qu'est le carreau du temple. Même si ce plaisir a été un peu mitigé et cela dès l'entrée pour laquelle il faut débourser 15 €, on n'atteint pas certes les sommets des prix d'entrée de la FIAC ou d'Art Paris mais je trouve cela un peu cher en regard de l'étendue de l'exposition. Ensuite la qualité et la pertinence de certaines galeries me paraissent contestables, mais on pourrait en dire presque autant des deux manifestations pré-citées. Urban Art devait être voué au street-art, même si j'ai bien conscience que ce terme est difficile à définir, en particulier lorsque les oeuvres ne sont plus présentées dans la rue, alors que certains des tableaux sur les cimaises des galeries n'avaient rien à voir avec le dit street-art. Et puis en voilà assez des sempiternelles détournements de B.D. n'est pas Erro ou Condo qui veut. Il reste que comme à chaque manifestation de ce type, il y a de belles découvertes et que l'on est heureux de retrouver des artistes que l'on aime.



































Paris, avril 2018


1 commentaire:

  1. Je suis d’accord avec vous il manque le contexte de la rue, l’éphémère ... sinon ce n’est plus du street-art ! Mais la variété de vos images est intéressante, et me donne envie un jour d’aller faire un tour au Carreau du Temple que je ne connais pas.

    RépondreSupprimer