samedi 13 janvier 2018

PETER SAMUELSON (1912 - 1996)





Peter Samuelson - Robin-and-mate-backstage-at-rehearsal-for-a-ballet-Torquay-1954






Peintre emblématique, lorsque l'on scrute ses toiles, des années cinquante et soixante, Peter Samuelson a vécu dans l'ouest de Londres. Il a peint surtout des jeunes hommes qu' il choisissait parmi les membres de sa famille ou parmi ses proches. Il avait une prédilection pour les jeunes gens de la classe moyenne comme Ray le boucher, ou John le postier, garçons à qui il louait des chambres dans sa grande maison. Son travail fut connu tardivement du fait de la réticence que Samuelson a eu de montrer ses tableaux dans les galeries. Je n'ai pas retrouver de trace d'exposition personnelle de l'artiste. Il semble qu'il s'intéressait peu à l'aspect financier de son art.

samuelson_3098


samuelsonthinking


Il se dégage de ses toiles un calme, une tendresse et même une certaine nostalgie, voir une tristesse. Les peintures de Peter Samuelson se caractérisent par une technique fine. De ses tableaux sourdent tendresse et retenu. Il a saisi avec beaucoup de subtilité, à travers ses représentations du masculin, la période qui se situe immédiatement avant l'ère d'effervescence que connaitra l'Angleterre, en particulier le monde des arts, dans les années 60.


samuelson
samuelson2
samuelsond_594_01

Aussi bien chronologiquement qu'artistiquement le travail de Peter Samuelson fait le pont entre celui de Duncan Grant et celui de David Hockney. Les dessins de Peter Samuelson en particulier, rappellent beaucoup ceux de David Hockney. A contempler les oeuvres de ce peintre on perçoit sa volonté, par delà de sa probable attirance physique pour ses modèles, sa volonté de témoigner sur la jeunesse anglaise de son époque. Par exemple il a représenté dans plusieurs toiles des jeunes hommes noirs membre d'une population qui commençait à s'installer à Londres dans les années 1950.


Michael Rothwell et Bridget dans le jardin avec mon chien Muffin à Phillimore Gardens, Kensington'

Peter Samuelson est né à Salisbury en 1912. Il étudie au Eton College où ses aptitudes artistiques sont reconnues pour la première fois. L'artiste a étudié à la New York School of Fine Arts et Applied Arts à Paris avant de déménager en Hollande, où il a cherché du travail en tant qu'illustrateur. Après son service dans la Seconde Guerre mondiale, l'artiste est revenu en Angleterre en 1947 où il a travaillé comme illustrateur et plus tard comme décorateur à Londres.

Au début des années 1950, Samuelson a aidé sa mère à gérer une pension à Torquay, en Cornouailles. C'est à Torquay que fut réalisée une grande partie de son travail de portraits et de scènes de la vie courante souvent rendus en des couleurs vives. Beaucoup de ses tableaux ont été inspiré par la myriade de personnages qui passèrent comme locataires. Samuelson est retourné à Londres en 1952, où il a ouvert sa propre pension, continuant sa pratique d'utiliser des locataires et des invités comme sujets. L'artiste, bien que timide, a su capter avec fluidité la vie et le mouvement dans son travail, distillant avec une grande habileté l'essence de ses sujets - souvent simplement observés dans les espaces publics ou des pensions de famille. Malgré son grand amour de la peinture et du dessin, il ne cherchait pas une reconnaissance professionnelle pour son travail.


En 1965, Samuelson a abandonné la peinture presque entièrement;choisissant de passer les dernières années de sa vie à restaurer des tapis orientaux. Ce n'est qu'à la fin des années 1980 que Samuelson a commencé à être reconnu en tant qu'artiste. Son travail a été exposé au Leighton House Museum de Londres et un livre de son travail, Post-War Friends , a été publié en 1987. L'artiste est décédé en 1996.


samuelson4

 

 (700x467, 61Kb)
 (700x583, 70Kb)
 (700x502, 85Kb)
 (700x518, 102Kb)
 (700x543, 97Kb)
 (699x434, 66Kb)
 (490x600, 81Kb)
 (411x600, 54Kb)
 (455x600, 72Kb)
 (511x600, 80Kb)
 (435x600, 125Kb)





robin with freidn and trixie 1952






blastedheath: erretratu Peter Samuelson (English, 1912-1996), Self Portrait in the Bird Room, 1952. Oil on board, 81.3 x 63.5 cm. Roy Miles Fine Paintings.
Self Portrait in the Bird Room, 1952Ray the Butcher, 1962Ray the Butcher, 1957


Ray the butcher, 1957


Wild Dreams

samuelson1397

samuelson1398

Capture_d__cran_2010_01_25___12

lecture

plâtre

Tony Howard' endormi

John le fabricant de chaussures


Tony Howard






Pierre

Orchestre de chambre, 1950



Cidy, un Allemand 


Pete Pennings et T-leaf 



Big John

Monica et Sal, 1991

Mme Fraser et Rolands, 1953

Garçon et vase de fleurs, 1954




Nota: ne sachant pas grand chose sur cet artiste, que je trouve remarquable, j'aimerais beaucoup que des lecteurs, des passants sur ce site, me donnent des informations sur sa vie, et les adresses où l'on peut voir ses dessins et ses tableaux.

2 commentaires:

  1. Hélas je ne peux vous donner aucune information sur cet artiste que je ne connais pas, et dont je découvre la figuration effectivement pleine de charme et de sensibilité. Mais la similitude de ses dessins et même d’une part de ses peintures avec celles d’ Hockney, ne lui donne pas pour autant la même stature ! Le travail d’Hockney est tellement plus créatif, plus riche et plus ancré dans l’art de son époque ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évident mais il reste que Samuelson à mon sens pas du tout la place qu'il devrait avoir. Quand on observe le prix des ventes de ses tableaux, on s'aperçoit qu'il ne cesse de monter, ce qui n'est pas un hasard. Samuelson aurait peu montré ses oeuvres de son vivant et encore moins vendu. Il était pourtant très prolifique (d'autres billets à suivre)

      Supprimer